AM ENDE KOMMEN TOURISTEN – Et puis les touristes

Sven, un jeune allemand, arrive à Auschwitz pour y effectuer son service civil. L’une de ses tâches consiste à s’occuper d’un survivant du camp de concentration, Krzeminski, un vieil homme buté qui le traite avec un mélange d’arrogance et d’impatience. Heureusement, la relation naissante avec l’interprète Ania permet à Sven de supporter le quotidien – jusqu’à ce que le jeune homme commence à comprendre combien le passé et le présent sont inextricablement liés à Auschwitz, aujourd’hui Oswiecim…

Prix du Jury au Festival du film d’histoire à Pessac 2007 – Munich Film Festival, 2007 – Best Male Actor – Alexander Fehling Bavarian Film Awards, 2007 – Best Newcoming Producers


L’avis d’IMAJ, par Béatrice Godlewicz

Robert Thalheim, réalisateur allemand, s’est inspiré de sa propre expérience lorsqu’il a effectué son service civil à Auschwitz pour révéler à travers une fiction le sujet délicat de l’exploitation touristique de ce camp d’extermination devenu symbole de la Shoah. Le rapport à l’Histoire entre jeunes et anciennes générations, la différence entre la ville nocturne et parfois trépidante d’Oswiecim face au recueillement qu’exige tout cimetière, les relations entre Allemands et Polonais quelque 60 ans après la guerre sont également au cœur de ce film. Le jeu des acteurs est remarquable, aucun sentiment n’échappe au spectateur que nous sommes. Le film a reçu une belle reconnaissance dans des festivals prestigieux. On s’interroge, néanmoins, sur le choix de la fiction pour réaliser un film sur un tel sujet.

Trailer / Extrait