ET LEUR NOM, ILS ONT CHANGE

Plusieurs familles juives ashkénazes racontent l’histoire de leur changement de nom, qu’il ait été décidé par leurs parents ou par eux-mêmes. Il y a un personnage principal par famille et des personnages secondaires interviennent afin de réagir aux propos de l’intéressé. Le dispositif de ces entretiens est celui de l’intimité, de laisser parler les personnes à partir d’une seule proposition: « racontez-moi l’histoire de votre nom… »


L’avis d’IMAJ, par Jack Mener

Banale en apparence, la procédure administrative de changer de nom cache pourtant
des motivations psycho-sociales ou historiques aussi variées que profondes.
La psychanalyste française Céline Masson a recueilli dans son documentaire quelques témoignages révélateurs de ses compatriotes juifs ashkenazes.
Le film ne parle pas des raisons de commodité qui de tous temps et en tous lieux ont poussé les artistes à recourir à un pseudonyme, même si dans certains cas les démons de l’antisémitisme et l’ombre de la Shoah n’y sont pas étrangers. Les motivations des interviewés, pour renoncer à une part de leur identité, ont été plus existentielles.
Ce qui étonne d’abord, à entendre cette demi-douzaine de familles interrogées par Céline Masson, c’est que leur démarche date de plusieurs années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque la loi française leur a enfin donné des facilités pour franciser leur nom. Mais s’ils y ont eu recours c’était surtout pour éviter à leurs enfants de souffrir à leur tour de l’antisémitisme et de discriminations..
Le plus frappant est qu’après tous ces parcours administratifs du combattant entrepris par leurs parents, plusieurs de leurs enfants veulent aujourd’hui récupérer leur nom d’origine, alors que le code civil l’interdit aux motifs de l’immutabilité du nom

Disponibilité du film

Contactez-nous par mail à info@imaj.be ou par téléphone au 02 344 86 69 pour connaître la disponibilité de ce film.