CASABLANCA

Chef-d’œuvre de l’Histoire du cinéma, ce film est une histoire d’amour impossible sur fond de guerre. Les amants, incarnés par les stars légendaires qu’étaient Ingrid Bergman et Humphrey Bogart, dans un final sublime, s’y sacrifient pour la cause de la Résistance en vue de la victoire des Alliés.


L’avis d’IMAJ, par Adolphe Nysenholc

Casablanca est en pleine Guerre Mondiale le film de l’amour romantique par excellence de l’âge d’or d’Hollywood.
Rick, un Américain à Paris, ancien combattant des Brigades internationales en Espagne, doit fuir l’arrivée des Allemands. Il ignore que la femme de sa vie, Ilsa, n’a pas pu le rejoindre à la gare, car son mari, Laszlo, un chef de la Résistance qu’elle croyait mort, est revenu, échappé d’un camp de concentration.
Rick, qui ne sait pas qu’elle était mariée, ne croit plus en aucune cause, déçu par une femme dont il pense qu’elle l’a trompé. Parti loin à Casablanca, il noie son chagrin d’amour dans le bar dont il est le patron, où aboutissent par hasard, parmi des réfugiés, … Ilsa et son époux. Jaloux à mort de son rival sur le point d’être à nouveau arrêté, Rick finira par lui donner les deux sauf-conduit avec lequel il aurait pu se sauver lui-même avec Ilsa. Il permet à Laszlo de rejoindre en avion les forces de libération en compagnie de sa femme et évite à Ilsa et à lui-même de vivre dans le remords s’ils s’étaient envolés en abandonnant le mari à son sort, qui ne pouvait être que fatal. Acte héroïque par lequel Rick sauve l’honneur des amants et contribue à la victoire des Alliés.
En 1944, le film, réalisé avec grand art, participait à la propagande contre le IIIe Reich, dans le cadre de l’effort de guerre réclamé de la part d’Hollywood par le président Roosevelt.
Cette histoire d’amour sur fond de la grande Histoire, où ce qui sépare les amants à jamais est un conflit mondial, continue à bouleverser les cœurs.

Trailer / Extrait