UN SIMPLE MAILLON

Andrée Herscovici-Geulen s’est illustrée pendant la guerre 40-45 en contribuant à sauver des enfants juifs. Au fil de ses souvenirs, elle raconte les principes et les modalités de son action. Les témoignages les plus significatifs de ces « enfants cachés  » viennent enrichir la narration centrale.
Ce documentaire retrace aussi l’histoire des femmes du « Comité de Défense des Juifs » (CDJ) et la manière dont elles se sont organisées en Belgique occupée pour sauver des enfants.


L’avis d’IMAJ, par Béatrice Godlewicz

« Vous, les descendants de Goethe et de Schiller, n’avez-vous pas honte de faire la guerre à des enfants? » s’exclame Andrée Geulen à l’adresse d’officiers nazis qui traquaient les enfants juifs cachés. Tout le personnage est dans cette exclamation, où s’expriment la force de caractère qui n’accepta guère de compromis et le sens de l’équité qui la poussa à rejeter toute lâcheté face à l’injustice.
Seule résistante encore en vie du groupe de douze femmes – dont Estera Heiber-Fajersztejn, Yvonne Jospa, Suzanne Moons-Le petit, dite Brigitte, Ida Sterno, alias Jeanne, Irène Zmigrod, Fela Perelman…, qui se mobilisent sans compter pour la sauvegarde des enfants juifs à l’appel du Comité de Défense des Juifs – elle nous offre son témoignage avec simplicité et lucidité.
Cette dame, reconnue comme Juste entre les nations, qui se qualifie de « simple maillon » dans cette chaîne d’entraide humaine, nous prouve que des principes universels, associés à une attitude courageuse, peuvent changer le destin de beaucoup de personnes, elle qui a contribué à préserver la vie de plus de 3.000 enfants en Belgique. Comme le dit un dicton de la tradition juive, rappelé par une enfant rescapée, « qui sauve une vie, sauve l’humanité ». « Ce témoignage est un hommage à ceux qui s’opposent encore aujourd’hui, sur tous les fronts, à la folie des hommes. »

Béatrice Godlewicz

Disponibilité du film

Contactez-nous par mail à info@imaj.be ou par téléphone au 02 344 86 69 pour connaître la disponibilité de ce film.