À propos d’IMAJ

Depuis sa création en 1984, IMAJ (pour Institut de la Mémoire Audiovisuelle Juive) participe à l’effort de recensement et de diffusion de films autour de la culture et de l’histoire juive. Films méconnus et trésors du patrimoine cinématographique sont ainsi à l’affiche de nos festivals, avant-premières, séminaires et débats.

IMAJ possède actuellement la base de données la plus complète en français consacrée au cinéma à thème juif. Le but de cette base est de promouvoir les films en lien avec l’histoire et la vie juive, le judaïsme sous tous ses aspects, ainsi qu’avec les génocides et crimes contre l’humanité. Nous l’enrichissons chaque jour avec de nouvelles informations sur des films qui sortent ou sont sortis.

Par l’intermédiaire de cette base de données de plus de 10 000 références, nous souhaitons permettre aux institutions, aux professionnels ainsi qu’aux enseignants d’obtenir des renseignements sur les films recensés. Si vous êtes intéressé(-e-s) par un film, nous pouvons vous aider à en trouver le distributeur. Certains films dans leur format DVD sont disponibles en prêt « home-vidéo » pour les membres d’lMAJ.
Nous mettons bien entendu l’accent dès que l’occasion se présente sur des films produits en Belgique ou par des réalisateurs belges.

C’est enfin à IMAJ que l’on doit l’existence et l’organisation du Brussels Jewish International Film Festival, événement rassemblant le meilleur du cinéma classique et contemporain autour des questions relatives à la culture juive. A cette occasion est décerné le prix Georges SCHNEK (du nom du président fondateur d’IMAJ) du meilleur film dont voici le palmarès :

  • Jorge Gurvich pour son film Le Chat de Madame Moskovitch durant la 13ème édition du festival (2010)
  • Doron Eran pour son film Melting Away durant la 14ème édition du festival (2011)
  • Sharon Bar-Ziv pour son film Room 514 durant la 15ème édition du festival (2013)
  • Nurit Kedar et Yaron Shani pour leur film Life Sentences durant la 16ème édition du festival (2014)
  • Nir Bergman pour son film Yona durant la 17ème édition du festival (2016)

Nos objectifs

  • Contribuer à la sauvegarde de la mémoire et de l’identité juives
  • Déconstruire à travers le cinéma les stéréotypes antisémites
  • Rassembler les films et les documentaires qui témoignent de l’histoire et de l’expérience des juifs de par le monde
  • Partager ce patrimoine auprès de tous les publics à travers l’organisation d’événements cinématographiques
  • Servir de relais dans le réseau associatif pour tout événement culturel
  • Sauvegarder la mémoire de la shoah et des génocides
  • Créer des ponts entre les communautés à Bruxelles et encourager le vivre ensemble

Un peu d’Histoire

Ci-dessus : les 4 membres fondateurs d’IMAJ, Paul Danblon, Simone Susskind, Béatrice Godlewicz et Gyora Glupczynski

L’Institut de la Mémoire Audiovisuelle Juive, a été fondé à Bruxelles en 1984, suite à la création d’un même institut à Paris, par Esther Hoffenberg, un an plus tôt.

Béatrice Godlewicz, enseignante, et terminant une licence spéciale pour être documentaliste, avait fait le même constat que celui d’Esther Hoffenberg, à savoir le manque en Europe d’un centre d’archivage, de diffusion ou tout simplement d’information pour le grand public autour des films consacrés à la culture juive. Elle met sur pied une association parallèle à celle de Paris afin de mettre à disposition des écoles et des enseignants des films à thème juif et les informations qui leur sont liées, autant de supports et de connaissances permettant de lutter contre les stéréotypes, le négationnisme et l’antisémitisme.

De 1984 à 1988, Esther Hoffenberg puis feue Pauline Just permettent à l’association bruxelloise de se doter d’outils compatibles pour l’enregistrement de données, sur la base d’une collaboration et d’échanges de moyens et d’informations.

Lorsque IMAJ – Paris est intégré au Musée d’Arts et d’histoire du Judaïsme, la structure perd son statut d’association indépendante et le nom d’IMAJ.

Grâce à une subvention de la Communauté française de Belgique, IMAJ – Bruxelles prend alors son envol et devient une association indépendante à part entière.

Trente-cinq ans plus tard, IMAJ a atteint son objectif : répertoriant plus de 10 000 films dans une base de données enrichie quotidiennement, allant jusqu’à offrir à la consultation sur place ou à l’emprunt des centaines de cassettes et de DVD.

Depuis plusieurs années, IMAJ organise des événements cinématographiques : avant-premières, festivals, projections avec débats et soutient même depuis peu la production de films ! Depuis 2010, le festival organisé par IMAJ, Au Fil(m) du Temps puis BJIFF (pour Brussels Jewish International Film Festival) décerne un prix au meilleur film juif ou à thème juif. Ce prix attribué par un jury professionnel a été nommé prix Georges Schnek en hommage au président fondateur d’IMAJ, grande personnalité juive disparue en 2012.

L’Institut de la Mémoire Audiovisuelle Juive a produit, avec le soutien de la Cinémathèque de la Communauté française un DVD accompagné d’un livret Le cinéma de Vouzôtres qui se veut une vitrine de films produits par des cinéastes belges en rapport avec la vie juive. L’occasion d’entretiens avec des personnalités aussi prestigieuses que Luc Dardenne, Micha Wald ou Diana Elbaum que vous pouvez désormais retrouver dans l’onglet Nos Vidéos du présent site.

Aides et subventions

IMAJ est une asbl subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Reconnue comme Centre Labellisé par la Cellule Démocratie ou Barbarie de la Fédération Wallonie-Bruxelles. IMAJ reçoit de l’aide de la Commission Communautaire française, de la Fondation du judaïsme de Belgique et de la Fondation Matanel.

L’Equipe d’IMAJ

  • Béatrice Godlewicz, direction.
  • Marie-Luce Gerday, documentation.
  • Rémy Corrèze, coordination & communication.

Le Président d’honneur d’IMAJ :

  • Luc Dardenne

Conseil d’administration

  • Agnès Bensimon, présidente,
  • Benjamin Schreiber, trésorier
  • Béatrice Godlewicz, administratice générale.
  • Adam Amir, secrétaire
  • Avi Schneebalg, administrateur
  • Muriel Hasson, administratrice

Les regrettés

  • Baron Georges Schnek, Président d’Honneur et Membre fondateur, (1924-2012), zal.
  • Léon Leit, Membre d’Honneur, (1911 – 1998), zal.
  • Paul Danblon, Président d’Honneur et Membre Fondateur, (1931 – 2018), zal

Ailleurs sur Internet :

Retrouvez IMAJ sur Facebook : ICI
Retrouvez IMAJ sur Twitter : ICI
Retrouvez IMAJ et le BJIFF sur Youtube : ICI
Retrouvez IMAJ sur Wikipédia : ICI