ANTISEMITISME, LA PAROLE LIBEREE

Montreuil, Seine Saint Denis. Le cinéaste Elie Chouraqui décide de s’offrir un pèlerinage nostalgique dans cette ville où il a grandi. Très vite, des habitants, membres de la communauté juive, lui disent ne plus s’y sentir en sécurité. Le cinéaste part à  la rencontre d’élèves, d’enseignants, d’intellectuels, pour tenter de comprendre cette recrudescence antisémite. La tension est particulièrement vive entre les élèves de l’O.R.T., un lycée juif, et ceux de Paul Eluard, un collège public. « Les juifs, ils sont fashion et ils se la pètent avec leur argent  » déclare un de ces collégiens. Une phrase qui résume la situation : cette haine est faite de clichés, de jalousie et de méconnaissance de l’autre. S’y superpose de façon confuse une identification aux protagonistes du conflit israélo – palestinien. Les déclarations de certains jeunes qui affirment qu' »il faut exterminer les juifs avant qu’ils ne nous exterminent » choquent forcément. Chouraqui ne veut y voir que la manifestation d’une frange extrémiste. Un document dérangeant.


Trailer / Extrait