film

BUTTERFLIES IN BERLIN

Titre Original BUTTERFLIES IN BERLIN
Titre traduit
Réalisateur Monica Manganelli
Distribution Videoplugger Ltd
Production Alexandra Film
Année 2019
Format
Durée 30′
Langue Anglais
Musique
Distinction
Interprètes
Résumé Ce superbe film d’animation nous mène à la rencontre d’Alex qui s’installe à Berlin en 1933. Cherchant sa place dans le monde tout comme son identité sexuelle, le jeune homme devient l’un des premiers patients de l’histoire de la chirurgie transsexuelle à l’heure où la capitale de la liberté sexuelle devient le théâtre de toutes les répressions.
Diffusion
Droit 0
Festival Brussels JIFF 2020 – Toronto JFF 2020
Genre
Auteur du Commentaire Béatrice Godlewicz
Commentaire d’Imaj Surprenant dessin animé, d’une réelle beauté esthétique, Butterflies in Berlin met en avant l’histoire d’un homme, Alex, qui deviendra femme, Alexandra, dans les années d’avant la seconde guerre mondiale. Derrière cette courte fiction aux images riches sur le Berlin d’avant et de l’après-guerre, se cache la grande Histoire, des institutions et des personnes qui ont réellement existé. Dora Richter a bien existé. Il a été le premier homme à avoir subi une opération pour devenir femme dans la clinique du Docteur Hirschfeld, première clinique au monde des sciences sexuelles que ce médecin fonda à Berlin. Lorsque les nazis arrivent au pouvoir, la clinique est saccagée et le Dr Magnus Hirschfeld fuira l’Allemagne. Et Dora disparaîtra peu après avec la montée du nazisme. Alexandra, le personnage de fiction de ce dessin animé, lorsqu’elle découvre le départ du Dr Hirschfeld, se sent désemparée, il était pour elle un soutien moral dans sa transformation. Elle trouve du travail à l’hôpital juif de Berlin dirigé par le Dr Walter Lustig. Cet hôpital juif sera maintenu en activité tout au long du régime nazi, de façon tout à fait surprenante. Le rôle du docteur Lustig fut ambivalent. Il fut inculpé pour sa collaboration avec les nazis malgré le fait qu’il sauva également des Juifs dans son hôpital. Lorsque Alexandra comprendra que le Dr Lustig collabore avec les Allemands et leur transmet des infirmes et des homosexuels pour les chambres à gaz, elle cherchera à aider à tout prix ceux qu’elle peut soutenir. Elle fait connaissance de Frank Foley cet espion anglais connu pour avoir sauvé 10.000 Juifs. Elle l’aide à organiser leur départ et leur fuite d’Allemagne. Alexandra, sentant l’étau se resserrer sur elle, confie son journal à une enfant qui aura le droit de quitter l’Allemagne. Bien plus tard, cet enfant devenue une vieille dame, l’enverra au Musée de l’Holocauste à Washington. Ce court-métrage qui est un bijou à voir et à revoir mêle avec brio réalité et fiction. Si à première vue le film semble seulement et uniquement une histoire de transgenre, il est aussi le procès de la violence du nazisme à l’égard des homosexuels et des personnes non conformes à l’idéal aryen alors que précédait dans le temps une Allemagne ouverte notamment dans le domaine de la sexualité. Intitulé également « Journal d’une âme divisée en deux », l’accent est mis sur un avant et un après, celui d’Alex qui se modifie en Alexandra, celui de Berlin la libérale qui se transforme en lieu de déchaînement de haine et le tout dans un déploiement d’images fortes.

Contactez-nous par mail à info@imaj.be ou par téléphone au 02 344 86 69 pour connaître la disponibilité de ce film.